l'archipel du funambule du 4 juin au 30 août 2014 à la Maison d’Art Bernard Anthonioz.

Le mur d’enceinte qui longe la Maison d’Art Bernard Anthonioz ne laisse rien deviner de ce qui se passe au-delà. Partant de ce constat, Danièle Gibrat a envisagé un projet spécifique pour le lieu qui «ouvre» sur le parc et donne à voir ce qui est habituellement caché. Utilisant comme surface d’accrochage, le mur mais également les trois grilles qui interrompent le déroulé monotone de l’enceinte, Danièle Gibrat a produit un ensemble inédit d’oeuvres. Ainsi, se retrouvent sur les grilles, l’expérience cinétique de grands dessins, comme un clin d’œil aux clichés-verre de Corot; et sur le mur lui-même, là où d’ordinaire le regard du passant bute, une succession de tirages, des collages mêlant ph

Archive